La petite boutique des super-héros

C’est la période des soldes !

Alors voilà, petite pause entre deux périodes de taf non-stop pour réfléchir à ma campagne Marvel. Il y a un truc que j’adore dans Marvel Heroic Roleplaying : les « Milestones ». Chaque héros dispose de deux objectifs, en gros, et ces objectifs lui rapportent des points d’expérience lorsqu’il les remplit. Par ailleurs, ces objectifs sont progressifs. Exemple de Iron Man (objectif : Demon in the bottle) :

* 1 XP quand vous vous trouvez dans une situation où vous êtes censé consommer de l’alcool.

* 3 XP quand vous mentez à un équipier au sujet de votre problème de boisson.

* 10 XP quand vous êtes complètement bourré ou que vous décidez de faire une cure de désintox.

Il y a des objectifs plus ou moins positifs : diriger une équipe, pour Captain America, ou « prendre le contrôle de ses cheveux » pour un de mes PJ… oui, bref, ça peut être tout et n’importe quoi, mais surtout, c’est du pain béni pour le MJ, qui dispose d’intrigues secondaires à intégrer à l’histoire. Et quand ce sont les joueurs eux-mêmes qui ont défini leurs Milestones, ça leur donne un objectif à poursuivre automatiquement. Il suffit donc de relier l’intrigue générale à l’objectif en question pour les y impliquer sans le moindre effort.

Ca, c’est le premier effet kiss cool de Marvel Heroic Roleplaying.

Deuxième point sympa : ces XP peuvent servir à « acheter » des trucs. Par exemple, dans le scénar d’initiation de MHP, au prix de 5 ou 10 XP, les joueurs peuvent obtenir l’aide de Sentry (une espèce de Superman de l’univers Marvel). Ca me rappelle un peu ces personnages de « soutien » des jeux de baston (Marvel Vs. Capcom vient naturellement à l’idée).

Du coup, les joueurs peuvent dépenser leurs XP pour augmenter leurs propres capacités (ce qui est sympa, mais dans MHP, finalement, ça ne va pas bien loin, car les persos sont déjà assez costauds d’entrée de jeu), mais aussi pour bénéficier de petits « plus ».

La dernière fois que j’ai testé un JDR en tant que joueur (League of Adventures), un truc m’a beaucoup amusé : prévoir l’évolution de mon PJ, et penser à lui trouver un QG, du matos, etc. Mon test de Star Wars a abouti au même résultat : les joueurs se ruent sur l’équipement et les « petits trucs en plus », si bien qu’on a passé un certain temps à regarder le prix du matos. Un truc qui ne m’était pas trop arrivé avant, en fait. Mais je me dis qu’il y a un truc à exploiter : si les joueurs veulent du « matos », c’est normal, ils recherchent une gratification qui valide leurs acquis durant la partie, une récompense, un « achievement ».

Je prépare donc une liste de « trucs à acheter avec des XP », et je veux m’efforcer de la rendre la plus complète et attractive possible. Je vais donc préparer des « bonus » divers et variés, à trois niveaux (comme dans les scénars officiels de MHP) : 5 XP/10 XP/15 XP. Mon but consiste à proposer des choses à acheter avec des XP, et qui donnent des perspectives sympa à mes joueurs. Il pourra donc s’agir de matos, d’alliés, mais aussi de développement de personnages. J’essaie d’en dresser une liste à peu près exhaustive, et surtout de trouver des trucs originaux. Mon objectif consiste à leur donner énormément de choix pour permettre à leur cerveau de bouillonner et de développer des pistes intéressantes. Il faut savoir que mes PJ sont pour le moment des individus dotés de pouvoirs… mais pas des « super-héros ».

Le fichier (temporaire) où j’ai regroupé ces idées pour que vous puissiez les pomper de façon éhontée, bande de petits salopiots :

achats-marvel-heroicv4 (fichier au format word avec une maquette toute pourrite, mais prout, voilà). (Note de la V3 : ça se remplit vite, c’t’histoire !)

MAJ du 06/06 : je vire la liste des idées, désormais, celles-ci sont dispos uniquement dans le document ci-dessus !

 

 

Publicités

5 réflexions sur “La petite boutique des super-héros

  1. Et pourquoi pas un truc qui dédoublerait la personnalité du super-héros ? Encore un peu plus, je veux dire.

    « Est-ce que c’est toi, John Wayne ? Ou est-ce que c’est moi ? »

    Niveau 1 : le super-héros met au point un alias, une seconde identité alternative, qu’il utilise lorsque le besoin peut s’en faire sentir (organiser des coups montés, agir à l’encontre de certains intérêts, jouer à la fois dans deux camps, échapper à son personnage devenu trop étouffant, vivre une histoire d’amûûûr…)
    Niveau 2 : son alias commence lui-même à devenir un nom connu, des rumeurs courent à son sujet, les autorités/super-vilains commencent à s’y intéresser.
    Niveau 3 : son alias devient synonyme d’autre super-héros reconnu, et personne ne soupçonne qu’il s’agisse de lui.
    Attention, peut provoquer une vraie schizophrénie, un conflit entre les deux identités, la disparition de l’une au profit de l’autre, etc. Et il faudra pouvoir s’équiper en conséquence, sans ne rien laisser paraître.

    À voir, ça peut aussi être un bordel à gérer 🙂
    (On peut imaginer que tout ça se fasse secrètement, que le MJ se mette d’accord avec le joueur, et joue cet alias lui-même, comme un PNJ).

  2. « Monsieur m’a demandé » mais avec un sidekick en l’adaptant : Robin, etc.
    Le PJ est un être solitaire mais fait partie d’un groupe (Spider-man et les Vengeurs)

  3. Une autre idée comme ça :

    « Be kind, rewind » (AKA « L’effet papillon »)

    Niveau 1 : le super-héros obtient l’accès one-shot à une technologie/un pouvoir/ un sort lui permettant d’effectuer un bref saut dans le temps.
    L’effet n’est hélas pas très focalisé, ou bien la technologie n’en est qu’à ses balbutiements : le super-héros peut atterrir au mauvais endroit, ou au mauvais moment, ou ne rester dans le passé que trop peu de temps pour influer sur quoi que ce soit.
    Niveau 2 : c’est le niveau 1, mais en mieux. Plus précis, plus long, plus décisif.
    Niveau 3 : c’est l’accès à un saut parfait (durée et emplacement maîtrisés, pas d’effets secondaires…)
    NIveau 4 (méga-cher) : Le super-héros maîtrise désormais pleinement le procédé de saut temporel, en peut en user (presque) à sa guise. Mais peut-être le prix est-il en fait lourd à payer ? Qui sait.

    Avec ça, fini l’esprit d’escalier ! 🙂
    Note que sur la même base, on peut imaginer un système d’intervention dans les dimensions parallèles.

  4. J’ignore si tout ceci pourrait être encore d’actualité, mais en me baladant sur Internet, je suis tombé sur quelques listes intéressantes.
    Je laisse ici celle spéciale « Affiliation au SHIELD », une fois modifiée pour coller au modèle :
    – Niveau 1 : Le personnage est considéré comme faisant partie du SHIELD. Il doit donner son identité secrète si il en possède une (elle sera bien gardée), et il est possible d’obtenir une fois par scénario une ressource gratuite de rang D6 pendant une scène de transition
    – Niveau 2 : Le personnage fait à présent partie du SHIELD à part entière. Il dispose à présent de contacts pouvant lui être très utiles. La ressource gratuite passe à D10, tandis que le bonus des ressources gagnées avec les points de pouvoir passe à D8.
    – Niveau 3 : A présent que le personnage est des grandes pompes du SHIELD, il peut faire appel à l’une des plus puissantes technologies : le LMD, Life Model Decoy. Une fois par scénario, il est possible de dire que le personnage n’était en fait que son LMD, le PJ étant donc frais et dispos dans un coin. Une fois par campagne, il est possible de dire qu’un personnage étant mort (PJ ou PNJ) n’était que le LMD de ce personnage, celui-ci étant lui aussi tout à fait bien.

    Il y a également « Héros à louer », qui propose ceci :
    – Niveau 1 : Le personnage dispose de quelques fonds réguliers. Il dispose une fois par scénario d’une ressource financière gratuite de niveau D8.
    – Niveau 2 : Le personnage, depuis ses débuts, a su s’équiper pour ses missions. Il peut augmenter d’un niveau un de ses pouvoirs, ou bien se rajouter un pouvoir d’armement D8 dans un set de pouvoirs à part.
    – Niveau 3 : Sachant s’entourer, le personnage dispose à présent d’une escouade, offrant 3D8 avec la distinction « La Paie est bonne », Combat D10, Armement D8, le SFX « Aire d’Effet » et la limite « Outil ».

    Je peux donner les liens si cela intéresse toujours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s